6 Lieux de rendez-vous classieux et classiques qui permettent de passer un été sensuel

Le Shalin Liu Performance Center surplombant l'océan. (Robert Benson Photography)

Tanglewood n’a pas toute l’action pour lui quand il s’agit de musique classique en été, bien qu’il ait une saison d’été à l’allure intrigante. L’un des points d’interrogation avec le futur directeur musical de l’Orchestre symphonique de Boston, Andris Nelsons, est son dévouement à la musique de notre temps, et lui, ainsi que d’autres programmes de Tanglewood, ont un saupoudrage prometteur de musique contemporaine.

Alors que je passe autant de temps que possible dans les Berkshires pendant l’été, d’autres lieux m’appellent également, notamment le Shalin Liu Performance Center à Rockport et Marlboro Music dans le Vermont. Et puis, il y a des événements estivaux directement dans la ville, notamment le Boston Landmarks Orchestra sur l’Esplandade ainsi que le Boston Midsummer Opera et l’Odysseys Opera à l’intérieur.

1. Shalin Liu Performing Arts Center

L’Emerson String Quartet est le quatuor à cordes incontournable depuis des décennies, même après le départ du charismatique violoncelliste du groupe, David Finckel. Ils se produiront au gala Shalin Liu avec un nouveau frère, Paul Watkins, le 6 juin, ainsi qu’à Tanglewood le 10 juillet avec cinq, comptez-les cinq, quatuors de Chostakovitch. Finckel s’est laissé déborder par d’autres projets, dont celui de faire de la belle musique avec sa femme pianiste, Wu Han. Ils se produiront au Shalin Liu le 8 juin.

Les Emerson ne sont pas les seuls à faire le voyage sud-sud-ouest de Rockport à Lenox cet été. Jeremy Denk, l’un des pianistes les plus intéressants qui soient, jouera les Variations Goldberg de Bach et la Sonate Concord de Ives le 29 juin à Shalin Liu et le 13 août à Ozawa Hall à Tanglewood. Il a enregistré ces deux œuvres et elles figurent parmi mes CD préférés de ces dernières années. Il rend Bach swinguant et Ives accessible.

James Maddalena (Ken Howard)

Gil Rose a repris avec Odyssey Opera là où il s’était arrêté avec Opera Boston &mdash ; se spécialisant dans les opéras que l’on ne voit pas dans les maisons d’opéra traditionnelles. Ils feront un mini-festival du 11 au 14 juin au Boston University Theatre sur Huntington Ave. avec “Un Giorno di Regno” de Verdi les 11 et 13 juin avec James Maddalena et un programme double de “Zanetto” de Mascagni et “Il Segreto di Susanna” de Wolf-Ferrari les 12 et 14 juin. J’ai regardé une autre version de Verdi sur YouTube. Je ne sais pas s’il y aura des bains en direct à Boston.

3. Tanglewood

La saison officielle de Tanglewood commence sérieusement le 5 juillet avec un concert de Renée Fleming. Malheureusement, “You’ll Never Walk Alone” de la première inauguration d’Obama n’est pas au programme. Mais “Summertime” l’est. Le chant commence à 1h15.

Andris Nelsons s’installe pour quelques semaines avec le BSO le 11 juillet, rejoint par Anne-Sophie Mutter dans un programme entièrement consacré à Dvorak, mais nous sommes particulièrement intéressés par ses choix contemporains &mdash ; le Concerto pour trompette n° 1 ” Bridge ” de Rolf Martinsson le 19 juillet et ” Rapture ” de Christopher Rouse le 20 juillet. Joshua Bell figure dans ce dernier programme avec Lalo. Ses concerts coïncident avec le Festival annuel de musique contemporaine du 17 au 21 juillet.

Dawn Upshaw arrive à Tanglewood le 23 juillet, rejointe par les Knights pour “Winter Morning Walks” de Maria Schneider et une sélection de chansons allant de Joni Mitchell à Kurt Weill

Si vous êtes dans le Berkshires le 26 juillet, ne manquez pas Christoph von Dohnanyi qui dirige l’orchestre dans la Deuxième de Mahler. C’était une performance grésillante au Symphony Hall et même si l’acoustique n’est pas aussi bonne à Lenox, les portes du paradis sont plus larges qu’à Boston. Leonard Slatkin est un autre bon ami du BSO et il fêtera son 70e anniversaire le 8 août en interprétant quelques spécialités anglaises (Elgar) et américaines, notamment une première mondiale de William Bolcom et le succulent concerto pour violon de Samuel Barber avec un autre Barber-ien, Gil Shaham.

Christoph von Dohnanyi dirige l’Orchestre symphonique de Boston dans la Deuxième symphonie de Mahler en septembre dernier. (Stu Rosner)

Plus de plaisir à Tanglewood suit avec Nicholas Phan et Frederic von Stade dans “Candide” le 16 août en concert, mais cela ne devrait pas vous décourager. Une version similaire sur la vidéo domestique DG fait un meilleur cas pour la pièce que n’importe quelle version entièrement interprétée que j’ai vue. Keith Lockhart dirige le Boston Pops Orchestra dans un accompagnement en direct du “Magicien d’Oz” le 22 août. L’été dernier, l’accompagnement de “West Side Story” par le BSO était spectaculaire.

4. l’Esplanade.

J’ai longtemps renoncé à ce que le concert du 4 juillet à l’Esplanade soit classique ou classe, mais peut-être que cela va changer avec CBS hors jeu. Je suis cependant enthousiasmé par la résidence du Boston Landmarks Orchestra sur l’Esplanade certains mercredis avec plusieurs programmes intéressants, notamment la suite “On the Waterfront” et Carmina Burana” le 16 juillet et “From the New World : The Legacy of the Spirituals” le 13 août avec le New England Spiritual Ensemble et le One City Youth Choir en première partie et le “Nouveau Monde” de Dvorak en seconde partie. Consultez le site web pour d’autres concerts dans la région.

5. Opéra d’été de Boston

L’une de nos compositrices préférées, la Finlandaise Kaija Saariaho, est cet été la compositrice en résidence à Marlboro Music dans le Vermont, du 23 au 28 juillet, sans que l’on sache exactement quelle musique d’elle sera interprétée pendant son séjour. Comme nous l’avons dit lorsque le BSO a interprété “Circle Map” il y a quelques années, “certains des mots utilisés pour décrire la musique [des compositeurs finlandais] sont ravissant, brillant, dramatique, émotionnel &mdash ; des mots qui ne sont pas toujours attribués aux œuvres contemporaines”. Voici une pièce où tous ces adjectifs s’appliquent &mdash ; “Prélude pour piano.”

You may also like...